LE POURQUOI DE L’EXTREME

Visuel le pourquoi de l'extreme By Athlete

Pour bien commencer l’année, nous souhaitons nous demander « Pourquoi ? ».

Question préférée des enfants qui n’ont qu’une envie : tout savoir alors que leurs connaissances sont encore limitées par leur jeune âge. Mais loin d’être évidente, nous nous posons ce mois-ci cette question au sujet des sports extrêmes. Pourquoi sommes nous plus ou moins attirés par les sensations fortes ? Pourquoi avons nous parfois besoin de frissonner et de nous challenger au delà du raisonnable ?

Réponse avec des athlètes capables de repousser toujours plus loin leurs limites, sur By Athlete.

Bandeau de séparation de deux blocs de contenus
Visuel le pourquoi de l'extreme By Athlete

Pour bien commencer l’année, nous souhaitons nous demander « Pourquoi? ».

Question préférée des enfants qui n’ont qu’une envie : tout savoir alors que leurs connaissances sont encore limitées par leur jeune âge. Mais loin d’être évidente, nous nous posons ce mois-ci cette question au sujet des sports extrêmes. Pourquoi sommes nous plus ou moins attirés par les sensations fortes ? Pourquoi avons nous parfois besoin de frissonner et de nous challenger au delà du raisonnable ?

Réponse avec des athlètes capables de repousser toujours plus loin leurs limites, sur By Athlete.

Bandeau de séparation de deux blocs de contenus
L'adrénaline dans les veines

L’adrénaline dans les veines, avec Antoine Carlotti

A pleine vitesse, il est dans son élément. Pour Antoine Carlotti, le plaisir pur repose dans la maîtrise de pentes bitumées, avec comme seule alliée, sa planche. Amateur de sensations fortes et du travail bien fait, ce longboarder a plus d’un tour dans son sac pour ressentir le frisson de l’adrénaline parcourant son corps.


Courir pour s’épanouir, avec Marion Delespierre

Pour Marion Delespierre, pas question de chasse au record ; peu importe le temps ou la distance, ce qui compte, c’est le plaisir de vivre des moments aussi précieux, à l’intensité rare. Pour s’épanouir, en courant.


Un besoin de liberté, avec Juliette Willmann

Au milieu de nulle part, ils sont chez eux. Ils s’amusent au milieu des barres, de la peuf, ou des kicks, et leur plaisir réside dans le danger permanent auquel ils font face. Juliette Willmann est l’une d’entre eux. Entre deux crêtes, face à des dénivelés vertigineux, elle exerce son métier : freerideuse. Et voici pourquoi.


Se sentir soi-même by Grégoire Curmer

Se sentir soi-même, avec Grégoire Curmer

Sans les sentiers de randonnée et les pentes abruptes des montagnes du monde entier, Grégoire Curmer ne serait pas le même homme. Le vainqueur de la Diagonale des fous 2019 s’attache à suivre une vie sans temps mort car dans l’extrême, il se sent lui-même.


L'adrénaline dans les veines

L’adrénaline dans les veines, avec Antoine Carlotti

A pleine vitesse, il est dans son élément. Pour Antoine Carlotti, le plaisir pur repose dans la maîtrise de pentes bitumées, avec comme seule alliée, sa planche. Amateur de sensations fortes et du travail bien fait, ce longboarder a plus d’un tour dans son sac pour ressentir le frisson de l’adrénaline parcourant son corps.


Courir pour s’épanouir, avec Marion Delespierre

Pour Marion Delespierre, pas question de chasse au record ; peu importe le temps ou la distance, ce qui compte, c’est le plaisir de vivre des moments aussi précieux, à l’intensité rare. Pour s’épanouir, en courant.


Un besoin de liberté, avec Juliette Willmann

Au milieu de nulle part, ils sont chez eux. Ils s’amusent au milieu des barres, de la peuf, ou des kicks, et leur plaisir réside dans le danger permanent auquel ils font face. Juliette Willmann est l’une d’entre eux. Entre deux crêtes, face à des dénivelés vertigineux, elle exerce son métier : freerideuse. Et voici pourquoi.


Se sentir soi-même by Grégoire Curmer

Se sentir soi-même, avec Grégoire Curmer

Sans les sentiers de randonnée et les pentes abruptes des montagnes du monde entier, Grégoire Curmer ne serait pas le même homme. Le vainqueur de la Diagonale des fous 2019 s’attache à suivre une vie sans temps mort car dans l’extrême, il se sent lui-même.


Pour bien commencer l’année, nous souhaitons nous demander « Pourquoi ?« .

Question préférée des enfants qui n’ont qu’une envie : tout savoir alors que leurs connaissances sont encore limitées par leur jeune âge. Mais loin d’être évidente, nous nous posons ce mois-ci cette question au sujet des sports extrêmes. Pourquoi sommes nous plus ou moins attirés par les sensations fortes ? Pourquoi avons nous parfois besoin de frissonner et de nous challenger au delà du raisonnable ?

Réponse avec des athlètes capables de repousser toujours plus loin leurs limites, sur By Athlete.

Pourquoi l’extrême ? c’est une excellente question parce que POurquoi l’extrême franchement ?